IATSE514 – Nouvelles

COVID-19 et violence conjugale

Chère membre,
Cher membre,

Selon une récente étude dévoilée mercredi par Statistique Canada, une femme sur 10 au Canada craint qu’il y ait de la violence familiale dans son foyer durant la période de confinement imposé à la grandeur du pays.

Au Québec, la ligne SOS violence conjugale avait relevé, fin mars, une hausse de 15 % des appels depuis le début des mesures de confinement.

C’est pourquoi les syndicats du Canada appellent à l’augmentation de la vigilance et de la sensibilisation à l’égard du risque croissant de violence conjugale pendant la pandémie de coronavirus. Le Comité des femmes de l’IATSE s’emploie à amplifier ce message – et cette campagne du Congrès du travail du Canada.

Que vous ayez besoin d’aide ou que vous vouliez aider quelqu’un d’autre, n’hésitez pas. Nous avons tous un rôle à jouer.

Que faire si vous avez besoin d’aide

  • Si vous êtes en danger immédiat, composez le 911. Il n’est pas nécessaire d’indiquer la raison de votre appel si vous craignez la réaction de votre partenaire. Même si vous dites simplement « j’aimerais commander une pizza », la police se rendra chez vous.
  • Même si quitter le domicile conjugal ne vous semble pas être une option, le personnel des maisons d’hébergement peut vous aider à dresser un plan de sécurité, vous tendre une oreille attentive et vous aider à mieux comprendre votre situation.
  • Communiquez avec une maison d‘hébergement ou composez le numéro d’une ligne d’écoute pour obtenir de l’information, du soutien et des références à d’autres services. Il n’est pas nécessaire de demander l’hébergement pour obtenir de l’aide.
  • Si vous êtes syndiquée, dressez ou adaptez un plan de sécurité au travail avec votre représentante ou représentant syndical. Si vous n’êtes pas syndiquée, collaborez à cette fin avec votre employeur et un membre du personnel d’une maison d’hébergement.

Comment aider une personne que vous connaissez

  • Rappelez-lui que vous vous souciez de sa santé et de son bien-être;
  • Encouragez-la à demander de l’aide à une maison d’hébergement locale et à dresser un plan de sécurité;
  • Gardez la communication ouverte pour réduire l’isolement;
  • Les représentantes et représentants syndicaux qui aident les membres à planifier la sécurité au travail peuvent collaborer avec les personnes faisant l’objet de violence conjugale et une personne représentant le refuge local pour adapter celui-ci au nouveau contexte.

Numéros utiles :

Si vous êtes en danger: 911

Ressources communautaires d’ordre général: 211

SOS violence conjugale :

Région de Montreal : 514-873-9010

Numéro sans frais : 1-800-363-9010

sos@sosviolenceconjugale.ca

Centre des femmes : 514-876-9965, info@rcentres.qc.ca

Hébergement des femmes

Solidairement,
L’équipe IATSE 514


Articles reliés

Chère membre,Cher membre, Le port du masque sera obligatoire dans…
Chère membre,Cher membre, Le Bureau du cinéma et de la…
Chère membre,Cher membre, L’institut national de l’image et du son…

Inscrivez-vous à notre infolettre

Retour en haut